Date : 07/10/2017

Inscription manche 1 féminine et masculine

Les fiches d'inscriptions pour la manche 1 à Abbeville sont disponibles dans l'onglet "compétitions"

Catégorie : Date début : Date fin :
Pour la recherche, sélectionner un critère
Hobart 2017 - Carnet de bord - Samedi 22 juillet
Catégorie : Championnats nationaux
Date : 22/07/2017

C’est parti pour la finale des U19M qui oppose la France à la Grande Bretagne. Les deux équipes se sont neutralisées en round robin, mais aujourd’hui c’est sûr, il y aura un vainqueur. Les bleus commencent fort la rencontre, bien échauffés comme à chaque match. Ils sont dans le camp anglais pendant 5 minutes avant de bénéficier d’un but de pénalité : 1-0. Les Anglais sont maintenant dans le match, et c’est à leur tour de presser les Français. Les bleuets laissent passer l’orage et reviennent au centre. Las Anglais décident donc de pousser un peu plus fort et sont devant le but français. Il y a beaucoup de fautes et les prisons commencent à arriver, 2 Français sont sanctionnés. Sur le coup franc suivant, l’Angleterre provoque une nouvelle faute et bénéficient d’un tir de pénalité, qu’ils transforment : 1-1 à la 13ème minute. Les Français font mieux que résister, ils se permettent des ouvertures alors qu’ils ne sont que 4 dans l’eau. Le temps faible sera donc géré en milieu de terrain, avant la mi-temps. A l’engagement de la seconde période, les Anglais envoient les Français dans leur but : le point ne sera pas accordé. De retour à 6, les bleus peuvent avancer petit à petit vers le but anglais, distillant au passage quelques jolis gestes techniques. Enfin, les Français sont 6 dans l’eau, et cette fois-ci c’est un Anglais qui s’énerve dans son coin défensif : il prend 2 minutes. Coup franc à suivre devant les buts anglais, on ne voit plus un seul bonnet en surface, jusqu’à ce que le 2ème but de la France soit inscrit, à la 23ème minute. 2-1. Les bleus poussent à nouveau au milieu, la défense anglaise finit par faire faute, les arbitres accordent un pénalty : nouveau but, 3-1, et il reste 6 minutes à jouer. Que le temps passe lentement… que les arrêts de jeu, les arbitres font de nombreux temps morts afin de définir la sanction, ce qui rallonge notre supplice. Grosse phase défensive dans le coin pour les Français qui maitrisent. Un Anglais s’échappe du mur au tiers du terrain ; il est rattrapé, et le palet retourne en protection sur le mur. 57 secondes à jouer, un coup franc est tiré devant le but bleu, évacué dans l’autre coin, mais les arbitres accordent un pénalty. La Grande Bretagne remonte au score, 3-2, à 38 secondes de la fin. Engagement, les bleus ont le palet, ils ne voudront plus le lâcher. Champions du monde !!! C’est ce que chante le buzzer final à nos joueurs de moins de 19 ans : Champions du monde !

 

3, 2, 1, zéro, attention à l’impact de la Turquie qui est opposée à la France dans cette finale U23M. La rencontre commence avec un très gros travail de la part des deux équipes sur les murs. Le palet est déjà dans le coin gauche français, un Turc recentre, l’avant récupère, se retourne et lance le palet dans le but : refusé, mais nous n’en sommes qu’à la 3ème  minute de jeu. Les bleus sont en défense. A la 8ème minute, nouveau palet dans le but français, mais il a été poussé par un poing turc. 10 minutes de jeu déjà, et 10 minutes passée à défendre pour la France. Les Turcs s’avancent à nouveau dans le but français, mais nouvelle faute pour mettre le palet au fond. Les Français se reprennent, et à la 12ème minute, sur un superbe geste technique en milieu de terrain, un bleu s’échappe, pousse l’apnée et aidé de ses coéquipiers, arrive enfin à toucher le mur adverse. La route semble encore longue jusqu’au but. Les Turcs sont très puissants, ils arrivent à contrer les Français, remonter le long du mur, avancer à 2, et finir l’action : 1-0 à 1 minute 30 de la mi-temps. Les bleus repartent à 4 dans l’eau. A 6, c’était déjà difficile, à 4, c’est impossible. Il ne faut que 30 secondes aux Turcs pour inscrire un 2ème but. 2-0 à la mi-temps. De retour à 6 dans l’eau, les bleus se mettent à jouer mais sont encore un peu en dessous côté palmage. A la 20ème minute, Un Turc est en prison. Même à 5, le rouleau compresseur turc remonte sur le mur ; les bleus reculent. 25ème minute, nouvelle phase de pression turque, avec des bleus en infériorité numérique. Les Turcs sortent du mur et vont au but : 3-0. Les Français de nouveau au complet relancent : grosse action qui part du mur gauche, ça revient au milieu, un bleu s’échappe et fonce vers le but. Un but de pénalité est accordé à la France : 3-1. A 2 minutes de la fin, 2 turcs sont en prison. On ose encore espérer dans le camp français. Le palet passe devant le but turc, bonne défense, et les Turcs qui viennent finir cette rencontre sur le mur. Les Français repartent donc avec une belle médaille d’argent autour du cou.

Auteur : Rémy GILLET
Hobart 2017 - Carnet de bord - Vendredi 21 juillet
Catégorie : Compétitons internationales
Date : 21/07/2017

C’est parti pour le dernier match des féminines moins de 23 ans, face à l’Australie, pour obtenir la 5ème place du championnat du monde. Signe de trop d’envie ? A l’engagement, l’avant centre français arrive première sur le palet et décroche un superbe shoot … dans l’adversaire. Première prison pour un tir dangereux. La première occasion franche de cette rencontre viendra des Australiennes à la 5ème minute. Le temps mort demandé par la France va permettre de regonfler les troupes, en demandant plus de présence sous l’eau. Et ça marche, les bleues rentrent dans le camp australien par la droite, et déroulent ensemble jusqu’au but : 1-0. Elles poursuivent sur leur lancée, placent un second palet au fond, mais le but sera refusé. 1èème minute de jeu, ça joue à 5 contre 5 et un coups franc est tiré devant les buts français. La défense oriente le palet sur le côté mais se fait sanctionner d’une nouvelle prison. Sur la remise en jeu suivante, ça part à droite, revient au centre, but ? non, refusé. Les Françaises gardent l’avantage 1-0. Pas pour longtemps, l’Australie envoie une deuxième salve d’attaque 2 minutes plus tard, et concrétise, 1 partout. De retour à 6 dans l’eau, les Françaises mettent la pression, et une Australienne sort en prison. Il reste 15 secondes à jouer et coup franc à suivre, et c’est le but, accordé sur le buzzer de la mi-temps : 2-1. En début de deuxième période, une Française est en prison, et la pression est australienne devant les buts français. Les rotations défensives sont en place, mais l’Australie trouve la faille à la 18ème minute : 2-2. La France remet les gaz et occupe le terrain australien. Pénalty en faveur des bleues et but à la 23ème minute : 3-2. Lorsqu’elles sont 6, les Françaises jouent dans le camp australien. A 5, elles subissent les attaques, et finissent par encaisser le 3ème but d’égalisation à 2 minutes de la fin du match. Dernière attaque française, bien récupérée par l’Australie qui va temporiser dans le coin, en attendant la fin du temps. On part donc pour 2 prolongations de 5 minutes, et les garçons venus remplir les gradins entonnent une Marseillaise. Ca repart fort pour les Françaises, mais une faute rend le palet à l’Australie. Nouvelle prison d’une bleue, pour une faute de poing. A 5 les Françaises tentent même un contre. De retour à 6 elles sont regroupées sur l’attaque alors qu’une Australienne s’échappe en contre. Elle est rattrapée, et une prison de chaque côté est signalée. Pour le début de la 2ème prolongation, les bleues sont à 4 dans l’eau, mais tiennent la défense. Les allers-retours sur la chaise sont nombreux côté français, mais les filles résistent. On rentre en mort subite. Les bleues gèrent le temps faible, puis reviennent à 6 dans l’eau. Le palet va d’un côté à l’autre du terrain, la partie s’enflamme, et sur une dernière poussée des bleues, c’est le but !!! Victoire des Françaises fac à l’Australie, ce n’est que pour la 5ème place, mais on a les mêmes frissons que pour une médaille !

Demi-finale des U19, la France est opposée à l’Australie, chez elle. Les bleuets sont concentrés et prêt à jouer chaque temps de jeu à fond. Et ils commencent la partie en imposant une première attaque aux Australiens. Récupération, réplique australienne, puis nouvelle salve française. Coup franc devant les buts australiens, le palet ressort une première fois, mais sur le coup franc suivant, ça rentre : ouverture du score par la France à la 3ème minute, 1-0. A la 7ème minute, un mouvement est initialisé du milieu de terrain. Le Français qui s’échappe palme très vite et peut atteindre l’objectif : 2-0. Suit une longue phase de jeu sans arrêt. On a de temps en temps une accélération de l’Australie, mais les arrières français veillent et récupèrent : on ne passe pas dans les 5 mètres français. Sauf dans les 30 dernières secondes de cette mi-temps, bien temporisées dans le coin défensif par les bleus. C’est la mi-temps. A l’engagement, l’avant centre décroche un tir dans un buffet australien : jeu dangereux et prison pour les Français. A 6 ou à 5, les Français ont de l’envie, ils sont chez les Australiens mais font encore trop de fautes et rendent les palets sur coup franc. Le jeu australien est un peu différent du match de poule : ils n’ouvrent plus systématiquement car ils se savent chassés. Ils vont sur les murs dans un premier temps, poussent, temporisent, puis lancent l’ouverture, quand les bleus sont en train de se repositionner. A la 26ème minute, gros temps de jeu dans le coin gauche australien, les relais français sont là, mais il reste encore des fautes pour gâcher la domination territoriale. Les salves bleues s’enchainent, mais le score ne bouge pas. Avec 2 buts d’avance, les Français gèrent cette fin de match, où le buzzer capricieux se met en grève alors qu’il reste 12 secondes à jouer. C’est donc au son de la cloche que les Français remportent leur demi finale face aux Australiens, 2 buts à 0. Demain, ils joueront la Grande-Bretagne en finale.

Deuxième demi finale, et dernier match de la journée pour l’organisation à Hobart : les Français U23 sont face à la Nouvelle Zélande, qui les a battus 5-1 en round robin. La première action de jeu est pour la France, qui a envie, envie, envie de la finale. Bute refusé, mais au moins le ton est donné. Ca joue bien chez les bleus, et ça pousse vers le but néo-zélandais : ouverture du score au bout de 5 minutes de jeu. Les Français sont appliqués, ne font pas de fautes, même sur une phase défensive dans leurs buts à la 8ème minute, ce sont les Néo-Zélandais qui sont sanctionnés. Mais les Kiwis montent en puissance et reviennent vite dans le camp français. La défense récupère le palet à gauche, traverse devant le but, remonte à droite, et va dans le coin de la Nouvelle Zélande. On recule de 8 mètres sur le coup franc, mais on y retourne, été but, à 2 minutes de la mi temps : 2-0. En début de 2ème période, l’envie est toujours du côté des bleus, et du sérieux : les fautes sont kiwi. Les Français avancent une nouvelle fois jusque dans le coin néo-zélandais, mais n’arrivent pas à ressortir le palet sans une petite faute. Ca continue à pousser chez les Français, avantage en cours, on est dans le but néo-zélandais, et but à la 21ème. Et 1 et 2 et 3 zéro, chantent les supporters français. Mais attention à la réaction de la Nouvelle Zélande : 1 minute 30 leur suffit pour remonter d’un but. 3-1. Les Néo-Zélandais continuent à se jeter avec énergie dans la bataille, les palets fusent vers le centre, et les bleus s’efforcent de les remettre sur les murs, et shooter devant. Ca « bastonne propre » sur le mur, jusqu’à ce qu’à 3 minutes 30 de la fin du match, les bleus prennent une prison. Max Piaser de retour dans l’eau récupère un palet sur le mur gauche et se lance à fond vers le but. 2 crosses blanches tentent de le bloquer, mais la puissance du capitaine fait entrer le palet dans le but : 4-1, à 1 minute 10 de la fin, c’est gagné. Le public explose : on est en finale, on est en finale !

Auteur : Rémy GILLET
» Partager cette page :