Date : 07/10/2017

Inscription manche 1 féminine et masculine

Les fiches d'inscriptions pour la manche 1 à Abbeville sont disponibles dans l'onglet "compétitions"

Catégorie : Date début : Date fin :
Pour la recherche, sélectionner un critère
Hobart 2017 - Carnet de bord - Mardi 18 juillet
Catégorie : Compétitons internationales
Date : 18/07/2017

Deux matches au programme des U23M en ce mardi 18 juillet ; et on commence avec le Canada, histoire de se mettre en jambes. Pas de grosse difficulté rencontrée dans cette partie, les Français enchaînent les buts de manière régulière au cours de la première mi-temps, ils mènent 5 à 0. Mais attention à ne pas s’endormir. Le recadrage de Loïc, l’entraineur des bleus, est là pour mettre ses joueurs dans les conditions du match qui les opposera à l’Australie en fin de journée. Il s’agit donc d’appliquer les consignes à la lettre, faire vivre le palet et suivre les shoots. La seconde période suivra globalement le même scénario que la première, 5 nouveaux buts pour les blues, mais quelques incursions canadiennes rappellent aux Français qu’il faut rester vigilent tout au long du match. Score final 10-0.

 

Après les déconvenues de ces deux derniers jours, on attend beaucoup des filles aujourd’hui contre l’Australie. Les Françaises mettent une bonne pression en début de match. Les filles vont dans le camp australien, mais sont repoussées dans le coin à chaque fois. Les Australiennes cherchent à peine à se sortir de ce coin, il leur suffit d’attendre une faute française pour se dégager de 5 mètres sur le coup franc suivant. Mais à force de persévérance, les bleues finissent par trouver la faille et marquent à la 7ème minute de jeu. A deux minutes de la mi-temps, un recentrage hasardeux sur une relance expose la France au contre de l’Australie : c’est l’égalisation 1 partout. En début de seconde période, les Françaises sont dans le camp australien, mais il manque un peu de soutien pour concrétiser ces 5 minutes de domination territoriale. Les replacements sont lents, et on tremble devant un contre australien. De retour dans le camp français, les bleues interceptent et contrent à la 22ème minute : après une apnée de 20m, c’est un but qui donne l’avantage à la France 2-1. La fin de match sera à couper le souffle. Les Australiennes assiègent la défense française, et les bleues se retrouveront la plupart du temps à 4 ou 5 dans l’eau, les prisons s’enchainant. 2 coups francs devant les buts français ne passent pas loin. Elles tiennent, on ne sait trop comment, mais elles tiennent, et conservent leur maigre avantage jusqu’au coup de sifflet final. Applaudissements dans le camp français, déception des supporters australiens, et une victoire 2-1 qui marque peut être le réveil des bleues.

Contre le Canada, l’objectif des U19 est clair : inscrire le maximum de buts pour passer devant l’Angleterre au classement du round robin. La barre est fixée à +10, mais les entraîneurs ont également choisi de faire tourner l’effectif, et de proposer du jeu propre et ouvert. Les bleus mettent du temps à rentrer dans la partie. Il faut attendre que 2 Canadiens soient en prisons, qu’une séquence de jeu fatigue les 4 joueurs restant, pour enfin débloquer le compteur et inscrire le premier but après 11 minutes de jeu. Les Français inscriront ensuite 2 buts en 4 minutes, virant en tête à la mi-temps sur le score de 3 à 0. Ca palme enfin du côté des bleus. En début de seconde mi-temps, les Français pressent à nouveau les Canadiens ; le palet est dans le coin droit, et remonte le long du mur pour finir dans le but. La consigne était de ne pas faire le L, mais quand ça marche … Il y a quand même un peu de négligence chez les bleus, avec notamment cette prison sur mauvais changement à la 19ème minute de jeu. Les Canadiens n’arrivent pas à exploiter ce jeu à 6 contre 4, heureusement pour les Français. Encore 2 buts inscrits à la 24èm et la 26ème minute, 6-0. Pour finir, à la dernière seconde, le 7ème but français scelle le match. 7-0, malgré la victoire, l’objectif initial n’est pas atteint : la France reste 2ème du classement provisoire du round robin.

 

France-Australie, une belle affiche chez les garçons de moins de 23 ans, avec le 4ème contre le 5ème du round robin : match décisif pour se retrouver dans la première moitié de classement et ainsi éviter de se mettre en danger lors des quarts de finale. Les Français commencent fort la rencontre et font franchir le volume au palet au bout d’un peu plus d’une minute de jeu ; le but sera refusé, mais la tonalité de la partie est donnée. Sur leurs coups francs, les Australiens comme à leur habitude tentent l’ouverture, mais sont systématiquement chassés par des Français rapide à surgir. A la 6ème minute de jeu, le capitaine français écope d’une minute de prison. A 6 contre 5, les Australiens font une incursion dans le camp des bleus, sans pour autant inquiéter la défense. A la 10ème minute, c’est l’Australie qui est sanctionnée. La France va jouer à 6 contre 5 ? Non, une prison française vient rééquilibrer les équipes. Les bleus pressent toujours, et sur coup franc à la 13ème minute, ils débloquent enfin le compteur : 1-0. Sur l’engagement suivant, le rouleau compresseur bleu agit une nouvelle fois et permet d’aggraver le score avant le repos : 2-0, de quoi faure baisser le moral des Australiens. En seconde période, les Frenchies étouffent à nouveau les Aussies, qui enchainent les phases défensives. Il y a des bleus partout. Même lors des phases de jeu où les Français sont en infériorité numérique, ils répondent présents. Il faudra cependant attendre la 25ème minute de jeu pour voir le 3ème but arriver, et mettre les Français dans une situation confortable pour la fin de ce match. Il n’y a que dans les 30 dernières secondes de la rencontre que les Australiens vont porter le danger dans le camp français : on bloque dans le coin, on attend que ça passe, et c’est la victoire des bleus 3 buts à 0 !

Auteur : Rémy GILLET
Hobart 2017 - Carnet de bord - Lundi 17 juillet
Catégorie : Championnats nationaux
Date : 17/07/2017

Les garçons de moins de 19 ans débutent cette quatrième journée de championnat à midi, avec au menu les Néo-Zélandais qui les avaient battus en finale il y a 2 ans à Castellon. Le début de rencontre est équilibré, les 2 équipes effectuant des allers-retours entre les deux camps. Après une succession d'action dans le camp français, les Kiwis ouvrent le score à la 11ème minute. Sur l'action suivant l'engagement, un joueur néo-zélandais est sanctionné d'une prison. Les bleuets en profitent pour mettre la pression, passent une première fois devant le but, la seconde fois sera la bonne : ils égalisent à 1 partout. En fin de première période comme en début de seconde, les Français doivent gérer des temps de jeu à 5 joueurs ; ils y arrivent sans encaisser de but. De retour à 6 dans l'eau, les Français arrivent à remonter en contre sur le mur gauche, venir dans le camp néo-zélandais ; ça traverse vers la droite, coup franc pour les bleus et un nouveau joueur kiwi en prison. Les Français exploitent une nouvelle fois la supériorité numérique et prennent l'avantage, 2 à 1. Les bleus ne s'arrêtent pas, repartent à l'assaut mais cette fois-ci, ce sont eux qui sont sanctionnés d'une prison. Les Néo-Zélandais passent à l'offensive, et sur un coup franc ne sont pas loin de marquer : obstruction néo-zélandaise, ouf, les bleus respirent. Les deux compositions occupent bien la totalité du terrain, et sur une action où le palet traverse à 1 m des buts kiwis, un français récupère sur la droite, shoot, mais sont tir sera refusé. Les bleus bénéficient cependant du coup franc à suivre, et font une nouvelle fois preuve de réalisme en concrétisant d'un 3ème but. Cette victoire 3-1 va faire du bien au groupe, mais attention aux Néo-Zélandais, dont on connait les capacités à hausser le niveau de jeu au fil de la compétition.

Les Françaises rencontrent aujourd'hui l'Afrique du Sud. En début de rencontre, comme à leur habitude, les bleues sont soudée et présentes. Elles concrétisent une première attaque à la 6ème minute en ouvrant le score. En fin de première mi-temps, première prison pour l'Afrique du Sud, malheureusement pas exploitée. Il y a la place pour passer, si en seconde période les Françaises continuent à rester présentes et soudées. A la 1èème minute de jeu, c'est cette fois-ci une Française qui va s'assoir en prison. Les Sud-Af prennent la défense française, le palet passe devant les buts, c'est défendu… mais avec le poing. Un tir de pénalité est donné, il est transformé, et l'Afrique du Sud égalise 1 partout à la 19ème. Les bleues nous offrent de belle phases de jeu, avec des ouvertures au palmage, en portant le palet. Les phases le long du murs sont également intéressantes, mais les arrières de l'Afrique du Sud sont solides et promptes à récupérer les palets, les conserver, et relancer. Pour les ouvertures, il manque 20 cm aux Françaises pour atteindre le palet : tir trop court ou jeu pas assez serré, il y a dans tous les cas toujours une crosse adverse pour venir s'interposer. A la 26ème minute, un mouvement de l'Afrique du Sud est initié par la gauche, passe devant le but français ; les bleues se jettent, mais le retourné de l'Africaine met la défense française à contre pied. But : 2-1. Les Françaises termineront la partie à 5, difficile alors d'aller égaliser, face à la ligne arrière africaine. Déception une nouvelle fois dans le camp français.

 

15h20 à Hobart, les U23M jouent contre les USA, équipe réputée faible dans ce round robin. SI sur la première action de jeu, le but français est refusé, il suffira d'attendre la 3ème minute pour voir l'ouverture du score des bleus. 2-0 à la 7ème puis 3-0 à la 8ème minute, sur une belle passe en sous le corps dite en "sud-af", les Français déroulent leur jeu, comme sur cette nouvelle attaque qui part du coin, longe le mur du fond, faire flirter le palet avec le but, sans pour autant franchir le volume, une crosse américaine l'en empêchant. Le 4ème but viendra de la gauche cette fois-ci, sur un L classique et bien exécuté en fin de première mi-temps. Les Français continuent de dérouler, inscrivant 2 buts en 3 minutes en début de 2ème période. On se dit que les Français sont à l'aise, mais à y regarder de plus près, il y a encore de la marge. Des erreurs de relance dans le vide pourraient coûter cher aux bleus face à une équipe plus physique que celle des USA. Le score est de 9-0 à 5 minutes de la fin, et un joueur français en prison ne change que peu la physionomie de la partie. A deux minutes de la fin, on croit au sursaut d'orgueil américain : les USA s'approchent du but français, poussent, mettent le palet au fond : le but sera malheureusement pour eux refusé. Dans la foulée, les Français lancent un contre, mais le but sera également refusé. Le score restera donc inchangé à 9-0. Ce match a pu servir à faire tourner l'effectif, et sera à n'en pas douter exploité en vidéo pour corriger ce qui doit l'être.

Auteur : Rémy GILLET
» Partager cette page :