Date : 07/10/2017

Inscription manche 1 féminine et masculine

Les fiches d'inscriptions pour la manche 1 à Abbeville sont disponibles dans l'onglet "compétitions"

Catégorie : Date début : Date fin :
Pour la recherche, sélectionner un critère
Hobart 2017 - Carnet de bord - Vendredi 14 juillet
Catégorie : Compétitons internationales
Date : 14/07/2017

Début de compétition en forme de mis en jambes pour les U19M, face aux USA : le premier but français des mondiaux est inscrit dès la première minute de jeu. Avec un score de 3-0 au bout de 7 minutes, les consignes sont claires : on ouvre le jeu. La première prison des bleus arrive à 2 minutes de la fin de la première mi-temps ; peu importe, les Français terminent leur action et inscrivent le 5ème but. En début de 2ème période, le 6ème but est inscrit dès l’engagement.

Feu d’artifice du 14 juillet pour les U19 donc, qui remportent leur match 15-0.

Les filles rentrent dans les mondiaux avec application : elles rencontrent le Canada, qui en moins de 23 ans n’a pu présenter qu’une équipe de 7 joueuses. Les Françaises prennent rapidement le dessus en inscrivant un but dans la première minute, et un deuxième deux minutes plus tard. Le seul fait de jeu de la partie sera la prison d’une Française à la 6ème minute pour un tir dangereux. A la 1àème minute, les bleues passent non loin du but, campent dans le camp adverse, mais ne concrétisent pas. Sur le coup franc suivant, Sarah demande plus de présence au fond à ses joueuses. Message reçu : 3-0, puis 4-0 sur l’engagement suivant. Un cinquième but avant la mi-temps permet d’aborder la seconde période avec sérénité. Les Canadiennes ont repris leur souffle et résistent bien. Mais les Françaises déroulent leur gamme, et inscrivent régulièrement sur leurs constructions de jeu à partir de la 21ème minute. Pour le Canada qui n’a qu’une remplaçante, le rythme d’un match international est difficile à suivre. Avec un score final de 11-0, on pourra continuer dans la métaphore pyrotechnique d’une journée de fête nationale : Oh la belle bleue !

 

Pas de round d’observation pour les U23M face aux Turcs qui mettent tout de suite la pression. Les Français répondent présent, mais le jeu reste dans le camp des bleus. Une prison sifflée sur un joueur turque à la 9ème minute marque peut être une porte d’entrée vers le camp adverse ? Ca ne passe toujours pas : les Français portent trop leurs palets, alors que la consigne est de shooter devant. Les Turcs, plus présents, continuent de progresser. A la 12ème minute de jeu : tir de pénalité, transformé par la Turquie. 1-0, ça sera le score à la mi-temps. Les consignes du coach français restent inchangées, mais il semble difficile de les appliquer ; pendant 5 minutes, le milieu de terrain n’est pas franchi par les bleus. Les Turcs se mettent cependant à faire de plus en plus de fautes, d’obstruction notamment, et vont écoper de 2 prisons coup sur coup. Avec un coup franc devant le but, les bleus qui jouent à 6 contre 4 ont une carte à jouer. Manque de lucidité, c’est un tir dangereux qui vient sanctionner le tireur Français. Tout est à refaire, et avec 1 joueur en moins pendant les 2 prochaines minutes. Faute de poing, et les Français reculent encore. Les turcs sont maintenant 6 dans l’eau, et le temps que la France revienne également à 6, le second but turc est inscrit, à 5 minutes de la fin. Les Français ne lâchent pas, et les Turcs jouent la montre. Ça joue dans le coin pendant de longues secondes, les minutes s’égrainent. Faute de coin signalée par les arbitres, nouvelle occasion pour les bleus. La faille est trouvée et la France inscrit son premier but à 1 minute de la fin. 60 secondes ne seront pas suffisantes pour égaliser, la Turquie remporte ce premier match 2 à 1. 

La même chose en vidéo avec l'épisode 5 de la tête sous l'eau !

Auteur : Rémy GILLET
Hobart 2017 - Carnet de bord - Jeudi 13 juillet
Catégorie : Compétitons internationales
Date : 13/07/2017

Partis depuis dimanche midi de Paris Roissy Charles de Gaulle, les 25 heures de trajet via Singapour et Melbourne sont oubliées depuis un moment. Les 3 jours d’acclimatation sur place nous ont également permis de surmonter les 8 heures de décalage horaire.

La délégation (à l’exception des arbitres) est hébergée à l’auberge de jeunesse, au centre de Hobart, à 15 minutes à pieds du Doon Kennedy Hobart Aquatic Centre, la piscine qui accueille ce 4ème championnat du monde jeune de hockey subaquatique. Le restaurant qui le jouxte nous accueille pour les petits déjeuners et les repas du soir. Là aussi, les 3 jours de chauffe permettent de se rôder sur le service et le contenu des repas, pour un pub plutôt habitué à servir de petits groupes de locaux ou de touristes, plutôt qu’un groupe de 36 compétiteurs et leurs encadrants : au final, ça se passe plutôt bien.

Les étapes se franchissent une à une, avant le coup d’envoi du premier match : vérifications des inscriptions et du matériel, récupération des accréditations, photos officielles, remise des bonnets, et enfin, la cérémonie d’ouverture. L’arrivée de chaque délégation sur l’estrade de l’amphithéâtre de la Friend School, au son de son hymne national nous donne le premier frisson, d’autant plus quand il s’agit de la Marseillaise, chantée à plein poumons par tous les Français. Les mauvais esprits sont chassés, grâce à un Muwinina, Aborigène de Tasmanie, effectuant des mouvements rituels puis jouant du didgeridoo : encore de bonnes vibrations pour démarrer la compétition le lendemain.

Comme à chaque fois, suivez les épisodes de "La tête sous l'eau" !

 

Auteur : Rémy GILLET
» Partager cette page :